Développement durable

Le développement durableRépondre aux besoins du présent sans compromettre la possibilité, pour les générations futures, de pouvoir répondre à leurs propres besoins : telle est l’ambition du « développement durable ». L’enjeu est donc de concilier développement économique et social et qualité de l’environnement afin d’éviter les dégradations irréversibles pour les générations à venir et l’épuisement des ressources naturelles non renouvelables.

 

Cette préservation de l’environnement passe certes par l’action individuelle mais aussi par les dispositifs ou des mesures proposées localement.

 


stopogm640x480

 

4801 130884273 370x0 1

 

Le conseil municipal, afin notamment de protéger l’agriculture biologique, a adopté à l’unanimité l’interdiction des O.G.M sur le territoire communal au titre de la protection de la santé publique et de l’environnement. Elle s'est également prononcée contre l'exploitation du gaz de schiste (en 2011).

 

 

 

 

 



• INTERDICTION DES O.G.M SUR LE TERRITOIRE COMMUNAL AU TITRE DE LA PROTECTION DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE L’ENVIRONNEMENT


Madame Christine PRIOTTO, Maire, rappelle que l’actualité démontre la nécessité pour l’autorité publique de ne pas attendre de disposer de la preuve certaine et absolue qu’un dommage risque d’être causé à la santé publique ou à l’environnement par une activité humaine pour en interdire ou en restreindre l’exercice.


De manière générale, le principe de précaution incite à la prudence quant à l’utilisation des organismes génétiquement modifiés, ce que les dernières connaissances scientifiques pourraient démontrer.
Il est par ailleurs nécessaire de préserver l’agriculture traditionnelle et biologique sur le territoire de la commune, la proximité de cultures de plantes OGM ne le permettant pas en raison des risques de dissémination.


Christine PRIOTTO indique que l’agriculture biologique est bien présente sur le territoire du Pays de Dieulefit. Actuellement, il n’existe pas d’OGM sur ce même territoire, d’où la nécessité de prévenir tout risque de plantation. Elle souligne également le fait que cette délibération est conforme aux engagements pris au cours de la campagne électorale.

 

Aussi :

 

Vu la Constitution et son Préambule du 27 octobre 1946 selon lequel la Nation garantit à tous la protection de la santé,
Vu le Traité instituant la Communauté européenne modifié et notamment son article 174 consacrant le principe de précaution,
Vu le Code Général des Collectivités Territoriales,


Il est proposé au conseil municipal :

 

  • De demander à l’Etat de prendre en compte l’intérêt de la santé publique et la protection de l’environnement lorsqu’il autorise les cultures de plein champ de plantes génétiquement modifiées ;
  • De déclarer être opposé à la culture de telles plantes sur le territoire de la commune ;
  • D’émettre le souhait que le maire mette en œuvre ses prérogatives pour interdire de telles cultures sur le territoire de la commune ;
  • D’autoriser le maire à signer tout document découlant de ce dossier.


Le développement des transports en commun et du co-voiturage

 

covoiturage copie copie

 

 La Municipalité encourage l’utilisation des services de cars en direction de Montélimar et de Nyons Valréas, avec des passages plus nombreux et des horaires aménagés en particulier pour les correspondances avec les TGV. L'arrêt des cars place de la Gare a été réaménagé en 2009 pour un meilleur confort des usagers. Le co-voiturage est recommandé et pour faciliter sa mise en place un parking spécifique co-voiturage a été mis à disposition pour les véhicules depuis 2010. Pour vous mettre en lien avec d'autres usagers, rendez-vous sur le site ecovoiturage0726 ou blabla car

 

Pour les transports à l'intérieur du village,  une navette a été mis en oeuvre par la Municipalité 2 matinées par semaine : pour tous ceux qui n'ont pas de véhicule, mais aussi pour promouvoir les transports collectifs,  elle fonctionne les Mardi matin et Vendredi matin (jour du marché). Elle dessert différents quartiers de Dieulefit. Tarif (participation) : 0,50 euros le trajet. Pour tout renseignement, appeler le service accueil de la Mairie au 04 75 46 96 80

 

 

 

La gestion des déchets :

 

poubelles

 

Elle est de la compétence de la Communauté de Communes Dieulefit Bourdeaux. Un effort est demandé aux particuliers concernant le tri sélectif des déchets.

 

Des bacs destinés à recevoir les cartons ont été installés sur les points d'apport volontaire. Ils peuvent être utilisés par les particuliers et les commerces.


Une déchetterie intercommunale est à disposition quartier Graveyron. Tél. : 04 75 52 34 83 : déchets verts, ferraille, cartons, tout-venant encombrants, gravats/inertes, déchets ménagers spéciaux.

 

  • La déchetterie intercommunale : horaires à consulter sur le site de la CCDB

 

Pour plus d'information sur la gestion et l'élimination des déchets : site du SYPP

 

Elimination des végétaux. Retrouvez les informations ici

 

 

Consommation d'eau et d'énergie :

 

la Municipalité a réalisé une centrale photovoltaïque inaugurée en 2011, ce qui lui permet de particper à la création d'énergie renouvelable. Par ailleurs l'ensemble du parc d'éclairage public a été équipé de lampes basse consommation. Les lavoirs de la commune ont bénéficié de travaux et fonctionnent désormais en circuit fermé ou sur le réseau d'eau de source, ainsi que les toilettes publiques qui ont été raccordées au réseau d'eau de source naturelle. Les bâtiments municipaux ont fait l'objet de travaux d'isolation et le nouvel espace culturel est équipé d'une chaudière-bois qui alimente également la mairie. L'école maternelle a été raccordée au réseau de chaleur fonctionnant au bois de la Communauté de Communes du Pays de Dieulefit (il dessert également la Maison de retraite des Eichirous et la Maison de la Céramique).

 

La qualité de l'eau et la gestion de l'assainissement des eaux usées

 

logosiea640x480

 

 

 

Ce dossier est géré par le Syndicat Intercommunal des Eaux et de l'Assainissement du Pays de Dieulefit. Plus d'info en cliquant ici

 

 

Lutte contre le bruit 

 

bruit320x200Nous vous rappelons que l''arrêté préfectoral du 2 mai 1996 en vigueur règlemente les bruits gênants. Il stipule notamment :

  • que les travaux de bricolage ou de jardinage réalisés par des particuliers à l'aide d'outils ou d'appareils susceptibles de causer une gêne pour le voisinage, tels que tondeuses à gazon, tronçonneuses, perceuses, etc. ne peuvent être effectués que de 7h00 à 20h00 les jours ouvrables et samedis. Ces travaux sont interdits les dimanches et jours fériés.

• que les propriétaires d'animaux, en particulier de chiens, « sont tenus de prendre toutes mesures propres à éviter une gêne pour le voisinage, y compris par l'usage de tout dispositif dissuadant les animaux de faire du bruit de manière répétée et intempestive ».

 

La qualité de l'air


L’ATMO Drôme Ardèche, organisme auquel adhère la ville de Dieulefit, fait partie du GIE "Air Rhône-Alpes". Cette association est chargée de mesurer les polluants présents dans l’air (depuis la loi sur l’air de 1996). La station de mesure «référence » de tout le sud-est de la France se situe à Dieulefit : elle est équipée de capteurs mesurant le taux d’ozone (O3), dioxyde d’azote (NO) particules fines, poussières et hydrocarbures aromatiques. Les données recueillies sont traitées à Valence et  Grenoble ; elles sont accessibles, actualisées toutes les 3 heures, sur le site air rhone-alpes

Parc naturel régional des Baronnies Provençales :

 

Un parc naturel régional est un lieu remarquable au niveau architectural, historique, culturel, botanique... Ce label a été créé en France en 1967. Un PNR est formé par des communes qui souhaitent conserver ce patrimoine, au travers d'une labellisation de l'État, et par le respect d'une charte. Un PNR affiche une volonté de se développer en protégeant et en valorisant son environnement naturel.


Dieulefit est une ville porte du projet de parc naturel des Baronnies Provençales.
Ce site recouvre un espace naturel d'environ 217 000 hectares, pour une population totale d'environ 36 000 habitants. Les deux tiers du massif se trouvent dans la Drôme, un tiers dans le département des Hautes Alpes.

 

 

Carte du parc des Baronnies Provençale

 

 

Le projet de création d’un parc naturel régional des Baronnies Provençales dont Dieulefit est une des villes- portes a été officialisé le 30 mars 2007 par un arrêté préfectoral mettant en place un Syndicat Mixte de Préfiguration et d’Aménagement. Les collectivités concernées sont nombreuses : les départements de la Drôme, des Hautes-Alpes, des Alpes de Haute Provence et du Vaucluse, soit 8 Etablissements Publics de Coopération Intercommunale, 14 communes, le Conseil Régional Rhône-Alpes, le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Conseil Général de la Drôme, le Conseil Général des Hautes-Alpes et 7 Villes-Portes (Dieulefit, Grignan, Montélimar, Sisteron, Vaison la Romaine, Valréas et Veynes).

 

Pour en savoir plus : www.baronnies-provencales.fr